Les mots que l'on écrit
Les mots que l'on écrit

De la terre à la résine

J’ai enfin terminé ma sculpture. J’étais impatient de vous la montrer.

J’avais commencé à modeler la terre de cette œuvre en décembre avec plein d’espoir de trouver un réel plaisir dans cette création. Cela n’a pas vraiment été le cas.

Rien ne se passait comme je voulais. La grisaille et le temps humide venait chahuter à tout moment la lumière si précieuse de l’atelier. Je n’avais plus d’inspiration et plus d’envie en regardant l’ébauche de ma sculpture. Comment positionner le croisement de ses jambes? Pourquoi cette asymétrie contrariait-elle  le mouvement du corps? Pourquoi le regard du visage ne pouvait-il pas se mettre en place et je ne vous parle pas des proportions … et des détails … Il y a des jours ou rien ne va !

Pendant deux mois elle est restée emmailloté sous des chiffons humides dans un coin de l’atelier. Un matin, je me suis dit qu’il fallait savoir prendre le temps et rouvrir le livre de cette vie afin d’en connaitre l’histoire. Les pages ont tourné et le temps a passé. Les mots se sont écrits un à un jour après jour.

 Désormais une émotion est née en contemplant cette sculpture qui ne demandait qu’à prendre vie.

Il ne faut donc jamais désespérer dans la vie. Dans l’incertitude et le doute il y a toujours un jour meilleur qui se dessine, alors pourquoi pas demain matin …

Les mots que l'on écrit Les mots que l'on écrit