L’automne et l’hiver, ce sont des saisons que j’apprécie beaucoup quand je suis dans l’atelier.  Je m’isole un peu du monde et je rentre dans un rêve qui me transporte je ne sais où.

Ce sont des moments forts où je suis en harmonie avec moi-même. Dans le silence et la quiétude du temps, je mets mon énergie au service de la création.

Le plus beau dans cette histoire imaginaire, c’est de se laisser guider par son inspiration pour faire de ces moments là, une oeuvre

De la terre qui a pris forme sous mes doigts, à la sculpture qui a pris naissance, voici l’émergence d’un nouveau travail pour un futur bronze.

Cette création soutenue sur un seul point de fixation semble fragile. Tout a été calculé pour trouver sa stabilité.  A croire que je suis de plus en plus fasciné par la sensation du déséquilibre dans l’espace.

Pour l’instant je n’ai pas trouvé de titre à cette dernière sculpture, si vous avez des idées, n’hésitez pas à me les donner.

LETTRE_A_ELISE.jpg