Dans la douceur d'un soir

Plus de 30 ans de savoir-faire pour atteindre l’infinie perfection. Une seconde pour la ressentir

Une sculpture prénommée Dans la douceur d’un soir.

J’ai souhaité qu’elle soit sensuelle et légère, délicate et gracieuse pour que notre regard se perde sur la beauté angélique de son visage. J’ai également souhaité qu’elle soit élégante pour que les méandres et les ombres dessinent sur les courbes de son corps la fragilité de sa jeunesse.

Dans un souffle de vent, d’un geste vaporeux son corps laisserait­-il apparaître sa nudité ? Dévoiler ce charme ne serait-il pas oser montrer la fébrilité de son intimité. Alors de mes doigts de styliste, à l’image de Coco Chanel, j’ai voulu l’habiller de dentelles et de broderies, une parure raffinée que j’ai posée délicatement sur sa peau.

Dans la douceur d’un soir, je l’ai voulue séductrice, pour qu’elle puisse affirmer sa féminité sans craindre les regards, j’ai désiré qu’elle soit libre, qu’elle vive en harmonie avec elle­ même, pour être une femme libérée et épanouie.

J’ai donc le plaisir de vous faire découvrir ce travail que je viens d’achever. Serez-vous séduit ? J’attends avec impatience de voir les nouvelles nuances de patines que nous étudierons et réaliserons avec Abel en fonderie, afin de faire de cette création un véritable bijou. Le résultat devrait être assez surprenant mais il faudra savoir attendre … !

Dans la douceur d'un soir Dans la douceur d'un soir Dans la douceur d'un soir
Dans la douceur d'un soir